Actualité RougeCuir
  • Pub 0
  • Pub 1
Pimentez votre look !

Rejets


Globalement, le corps n'aime pas les corps étrangers implantés, et ceci est valable également pour les piercings.

Chaque organisme réagit différemment. Certaines personnes peuvent se percer n'importe où, et d'autres beaucoup moins. Les risques de rejet sont toutefois beaucoup plus élevés pour les piercings de surface, l'arcade et le nombril (ordre décroissant).

En effet pour ces piercings, le corps n'est pas traversé de part en part (comme pour les oreilles ou la langue par exemple) ; le nombril ou l'arcade ne sont finalement que des replis de peau.

Les rejets dans les autres parties du corps sont beaucoup plus rares et interviennent chez les personnes très sensibles à ce phénomène.


Processus du rejet


Un rejet c'est donc que l'organisme n'aime pas ce corps étranger. Il va l'expulser lentement (tout est relatif). Les premiers symptômes sont très ténus : légères rougeurs, concrétions de lymphe (croûtes jaunâtres). Ensuite, le piercing diminue et l'on commence à voir le bijou par transparence sous la peau.

Il convient alors de retirer le piercing car le processus de rejet est irréversible et il n'y a aucun moyen de le stopper. Si on laisse le processus continer, le bijou finira par tomber de lui-même en laissant une profonde cicatrice.

De façon générale, les rejets « naturels » (qui ne sont pas dûs à une cause particulière) apparaissent 3 à 4 mois après l'acte.


Limiter les risques de rejet


Si l'on ne peut pas arrêter un rejet lorsqu'il a débuté, il existe des règles pour limiter au maximum son apparition :

  • Les rejets se forment principalement lorsque le piercing n'est pas réalisé suffisament "en profondeur". Il faut donc éviter les piercings trop courts.
  • Utiliser des matières spécifiques pour les piercings à risques comme le titane ou le biosafe.
  • Utiliser uniquement des bijoux adaptés à votre piercing (voir ce tableau récapitulatif)
  • Suivre scrupuleusement les conseils de soin (une infection caractérisée peut aboutir à un rejet)
  • Éviter les accrochages, même après cicatrisation (un peu de peau "casse" et le corps considère alors le bijou comme trop « au dehors » et démarre le processus)
  • Ne JAMAIS tripoter ou jouer avec son piercing, même cicatrisé de longue date !!! (si la cause dite « naturelle » intervient en général au bout de 3 à 4 mois, il n'y a pas de limite dans ce cas)
  • Éviter les bijoux trop lourds (spécialement pour l'arcade)

© Copyright Inoki ® 2007-2018
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts